Prix de l’immobilier : vers une baisse globale d’ici la fin de l’année ?

24 avril 19

Michael et William, de l’Immobilier sur Mesure, exposent leurs points de vue sur LA question des acheteurs et vendeurs franciliens : quelle évolution pour les prix de l’immobilier d’ici la fin 2019 ? 

Comment évoluent les prix depuis le début de l’année ?

Michael : « Sur l’Île-de-France, la tendance est à la stagnation, voire à une légère baisse sur certaines communes. Mais d’autres communes particulièrement attractives tirent leur épingle du jeu et constatent de fortes hausses du prix au mètre carré. En réalité, de nombreux facteurs rentrent en jeu. »

William : « Prenons l’exemple de Vincennes : nous vendons certains appartements du Carré Magique au-delà des 10 000 euros le mètre carré, notamment dans les étages (avec vue sur le bois et /ou le château). Certaines communes n’ont pas perdu de leur pouvoir de séduction et les prix y ont largement continué à grimper. »

Qu’attendre d’ici à la fin de l’année ?

Michael : « Il n’y aura probablement pas de remontée spectaculaire des taux d’intérêts, comme annoncé en début d’année 2019. La Banque Centrale Européenne ne suivant pas la Fed (Banque Fédérale américaine), les taux directeurs ne devraient pas bouger cette année. Conséquence : pas de crainte pour les primo-accédants relativement exposés à une hausse – même minime – des taux d’intérêts. »

William : « De ce fait, les prix ne devraient pas augmenter sensiblement cette année, même s’il faut encore une fois étudier le cas de chaque commune – ou arrondissement à Paris – dans le détail. »

Que conseillez-vous aux acheteurs ? Aux vendeurs ?

Michael : « Côté acheteurs, on peut raisonnablement penser que le temps joue en leur faveur, notamment du côté du marché des primo-accédants (petit ou moyen appartement, 2 ou 3 pièces, à moins de 500 000 euros). Excepté pour les communes très attractives, les prix ne devraient pas augmenter sensiblement. Aucune raison de se presser, donc. »

William : « Pour un projet de vente, tout dépend en revanche de la localisation du bien. Dans certaines communes, il peut être pertinent de passer à la vitesse supérieure car les prix commencent déjà à baisser dans certaines banlieues. D’où l’idée de contacter un professionnel pour faire un peu de prospective, sans craindre néanmoins – or crise économique imprévue – de brusque chute des prix au mètre carré. »

 

Michael et William ont fondé leur agence de Vincennes L’Immobilier sur Mesure en 2016. Ils proposent de nombreuses prestations (vente, achat, location, gestion locative, estimation) et services (partenaires courtiers, architectes, déménageurs, notaires…) pour répondre aux projets de leurs clients de manière personnalisée.