Immobilier : des taux bas jusqu’en 2020 ?

23 août 19

Le président de la Banque Centrale Européenne (BCE) Mario Draghi a annoncé que les taux directeurs n’augmenteraient pas d’ici la mi-année prochaine.

Or, c’est la BCE qui détermine le “coût de l’argent” en déterminant à intervalle régulier son taux directeur : ce dernier encadre les taux d’intérêts des crédits, immobiliers notamment.

Malgré les remontées progressives des taux d’intérêts aux Etats-Unis, la BCE l’a indiqué fin juillet : les taux directeurs resteront « à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas, au moins jusqu’à la mi-2020 ».

Des taux sous les 1%

Les crédits immobiliers ne devraient donc pas voir leurs taux d’intérêts remonter. Actuellement de 1,20% (pour un emprunt de 15 ans), 1,40% (sur 20 ans) et 1,60% (sur 25 ans) en moyenne, ils peuvent même passer sous les 1% pour les meilleurs profils d’emprunteurs : une situation qui ne devrait donc pas changer d’ici la fin de l’année.

« Les banques sont en compétition pour attirer les meilleurs profils et minimiser les risques », explique William Boukobza, de l’Immobilier sur Mesure à Paris. « Mais tous les primo-accédants – notamment les jeunes – peuvent prétendre à un emprunt raisonnable et un accès rapide et facile à la propriété. A notre niveau, nous en tirons une conclusion : sauf krach immobilier majeur, nous devrions voir les prix du marché continuer d’augmenter, à minima se stabiliser. Il n’y aura pas de repli d’ici la fin de l’année. »