Guide immobilier du 11e arrondissement de Paris

31 janvier 20

Ancien quartier ouvrier accueillant de nombreuses entreprises artisanales, le 11e arrondissement de Paris est l’un des plus discrets et des moins touristiques de la capitale. De fait, il est aujourd’hui l’un des secteurs les plus recherchés en terme d’immobilier. Petit tour d’horizon des différents quartiers du 11e, et leurs indices de prix au mètre carré.

Le quartier de la Folie-Méricourt : la mémoire du 11e arrondissement

Délimité par la Place de la République au nord-ouest, les métros Belleville au nord-est, Ménilmontant au sud-est et la place Pasdeloup au sud-ouest, le quartier de la Folie-Méricourt s’est développé dans les années 1830 à la suite de l’ouverture du Canal Saint-Martin. Recouvert une trentaine d’année plus tard, ce dernier a ensuite formé les boulevards Richard-Lenoir et Jules Ferry.

Le Cirque d’Hiver, dans le 11e arrondissement de Paris, quartier la Folie-Méricourt

Auparavant populaire (activités métallurgiques, artisanat, accueil d’immigrés dans les années 1960) mais désormais en cours de gentrification, le quartier abrite depuis plusieurs années de nombreux lieux de vie nocturne (Cirque d’Hiver reconverti en lieu de concerts et spectacles, bars des rue Oberkampf et boulevard du Temple…). L’architecture du quartier retrace son histoire : anciennes usines ou ateliers se sont transformés en passages, îlots, impasses, cours ou cité de charme qui attirent de nouvelles populations en quête de calme et de logements de caractère.

Les prix immobiliers à la Folie-Méricourt

Au sud-est du quartier, entre la rue Moret, la rue de la Fontaine au Roi, le boulevard de Belleville et la rue Oberkampf, il est encore possible de trouver quelques biens à moins de 9 000 euros le mètre carré. Pour le reste, le quartier a vu ses prix exploser en quelques années : de 9 500 à 13 000 euros le m2, parfois même plus près du Square Jules Ferry.

Le quartier Saint-Ambroise : le secteur familial de l’arrondissement

Résultat de recherche d'images pour "quartier saint ambroise paris"

Le quartier Saint-Ambroise est riche en commerces de proximité, dispose de plusieurs écoles et squares, ainsi que d’une qualité de transports en commun certaine (7 stations de métro et de nombreux arrêts de bus, des stations Vélib…). De fait, il est par excellence le quartier familial du 11e arrondissement, idéalement situé et très sûr.

Urbainement très dense, il abrite un mélange d’immeubles hausmanniens et d’édifices du 20e siècle. Quelques vieux édifices remarquables (le Lycée Voltaire) y valent le détour. Le quartier Saint-Ambroise est délimité par les stations de métro Ménimontant (nord-est), Père Lachaise (sur-est), Chemin Vert (sud-ouest) et Filles du Calvaire (nord-ouest).

Les prix immobiliers de Saint-Ambroise

C’est également au sud de Belleville que les biens les moins chers peuvent encore se trouver dans le quartier : entre 8 500 et 10 000 euros le mètre carré dans un triangle délimité par les stations Ménilmontant, Mère Lachaise et Parmentier. Dans le reste du quartier, les biens se négocient entre 10 000 et 14 000 euros, notamment s’ils sont en étages élevés. Les prix au mètre carré augmentent au fur et à mesure que l’on s’approche du boulevard Beaumarchais.

Le quartier de la Roquette, le plus mixte

Très mixte socialement, le quartier la Roquette s’est construit autour du commerce de textile et de l’industrie. Plusieurs catégorie socio-professionnelles y habitent encore, dont les classes populaires. Il s’étend entre la place de la Bastille, le boulevard Beaumarchais, la rue du Chemin-Vert et le boulevard de Ménilmontant.

Le quartier présente architecturalement un mélange d’immeubles anciens et d’autres édifiés après 1945. Mais le secteur a été épargné par la vague de construction des années d’après-guerre : il reste donc beaucoup de bâtiments de charme au sein du quartier de la Roquette.

Les prix de l’immobilier dans le quartier de la Roquette

Les prix sont assez homogènes dans le quartier de la Roquette : entre 9 000 et 13 000 euros le mètre carré. Ponctuellement, certains logements s’échangent à moins de 9 000 euros, notamment sur les boulevards passant ou en rez-de-chaussée. Le prix des biens augmente également en se rapprochant du Boulevard Richard Lenoir et de la place de la Bastille : certains appartements s’échangent alors à près de 15 000 euros le mètre carré. Les bonnes affaires seront à l’inverse à réaliser de l’autre côté du quartier, vers l’avenue Philippe Auguste.

Le quartier Sainte-Marguerite : le plus festif

Tirant son nom de l’église du même nom, le quartier Sainte-Marguerite se situe entre les rues de Charonne et du Faubourg St-Antoine, le boulevard de Charonne et la place de la Nation. Il abrite encore de nombreux bistrots authentiques et des lieux de fêtes plus animés ! L’âme du quartier Ste-Marguerite, c’est son artère principale : la rue du Faubourg Saint-Antoine, royaume des ébénistes jusqu’à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. S’il subsiste encore des traces (marqueteurs, vernisseurs, tapissiers) de cette activité, le quartier est désormais plus tourné vers les loisirs et les sorties nocturnes.

Quartier Sainte-Marguerite
L’Eglise Ste-Marguerite

Les prix immobiliers à Sainte-Marguerite

Le quartier présente les prix les moins élevés du 11e arrondissement de Paris : on y trouve encore des biens à moins de 9 000 euros. La moyenne des appartements varie entre 7 500 euros (pour les endroits les plus bruyants car festifs) et 13 000 euros pour les étages élevés bien situés. Certains biens s’échangent au-delà, mais beaucoup plus rarement que dans les trois autres quartiers du 11e. C’est vers le boulevard de Charonne que les meilleures affaires se présente.

Si ce guide vous plu, rendez-vous sur les liens ci-dessous !

Vous pouvez également consulter nos guides immobiliers de Montreuil et de Vincennes, ou contacter notre agence immobilière de Paris 11 pour nous parler de votre projet immobilier de vente, d’achat ou de mise en location. Nous réalisons aussi des estimations immobilières gratuites à Paris !

SUR LE même sujet

Guides immobiliers

Afficher plus d‘articles