[IDEE REÇUE #1]« Les commissions des agents sont trop élevées »

13 novembre 19

Intéressons-nous à certaines idées reçues sur l’immobilier, avec le témoignage de William, agent indépendant à Vincennes et Paris. Aujourd’hui, nous nous penchons sur les commissions des agents, souvent associées à un manque de transparence et à des coûts détachés de la réalité.

Que vous disent vos clients sur les commissions d’agence ?

William : « Qu’elles sont trop élevées ! Souvent, nos clients acheteurs ne parviennent pas à comprendre le montant des frais d’agence, tout comme les frais de notaire qui s’ajoutent au moment de la vente. Il nous convient donc de faire de la pédagogie sur ces sujets, pour combattre cette idée reçue.

Mais il y aussi des torts côté agences ! Les commissions de 5 à 10% pratiquées par certaines grosses agences (les franchises, notamment) font beaucoup de mal à notre métier. »

Que contiennent les honoraires d’agence ? Qui les paye et quand ?

William : « En contrepartie de la prestation délivrée par l’agent immobilier, des honoraires d’agence sont généralement inclus dans le prix du bien et restent à la charge de l’acquéreur du bien.

Ces honoraires comprennent l’ensemble de la publicité effectuée par l’agence, de la rédaction de l’annonce à sa diffusion sur les réseaux professionnels tels que SeLoger.com ou Le Bon Coin. Les visites et le temps passé avec les acheteurs potentiels, lors de rendez-vous ou de transmission d’informations dans le cadre de leur projet d’achat, sont également compris dans ces honoraires. Puis les phases de négociation et de conclusion de la vente sont également comptabilisées dans les honoraires. L’agence réalise enfin une marge commerciale afin de rémunérer ses salariés.

Les honoraires sont réglés uniquement lorsque la transaction est actée chez le notaire. »

Ces commissions sont-elles trop élevées ?

William : « Le problème, c’est qu’il est difficile pour les clients de s’y retrouver dans les barèmes d’honoraires tant ceux-ci varient : à Paris et en Île-de-France, ces derniers peuvent passer du simple au quintuple, de 2 à 10% du prix de vente. Cela dépendra de la taille de l’agence, de ses coûts fixes, du nombre d’agents travaillant pour elle… Une petite agence comme la nôtre pratique ainsi des honoraires fixes selon le prix du bien : de 1 à 3%, en barème dégressif. Mais nous avons conscience que cette transparence est rare…

Immobilier francilien : vue sur paris

Si nous pouvons pratiquer ces honoraires, c’est notamment car nous avons fait le choix de rester une agence immobilière indépendante, à Paris comme à Vincennes ou Montreuil : nous restons une agence à taille humaine, avec des coûts fixes plus faibles que nos concurrents, plus de flexibilité et des prestations sur mesure. »