Bien rédiger son annonce immobilière

17 avril 19

Avant de mettre en vente votre appartement ou votre maison, passage obligé par la rédaction de votre annonce. Première vitrine de votre vente, l’annonce est parfois négligée par les propriétaires ou les agences, alors qu’elle conditionnera pour beaucoup la suite de votre vente. Nos conseils de rédaction pour une annonce séduisante et efficace.  

Les arguments principaux

Une bonne annonce permet au lecteur d’immédiatement visualiser les attraits de votre bien : « lumineux », « spacieux », « vue sur jardin » sont autant d’arguments qui donneront à l’acheteur potentiel l’envie d’en savoir plus. Evitez néanmoins les superlatifs (« extraordinaire », « incroyable » pour préférer des termes plus objectifs – « rare », « exclusivité » peuvent être utilisés) qui risquent de repousser vos lecteurs.

 

Les informations essentielles de votre annonce

Décrivez ensuite les caractéristiques géographiques de votre bien : proximité des transports ou des axes routiers, des infrastructures indispensables (commerces, écoles, marché) particulièrement appréciées des familles, le type de cadre – résidentiel, calme, moderne…- dans lequel est situé votre bien. Précisez éventuellement la rue ou la résidence de votre bien, les lecteurs pouvant compléter leurs recherches à l’aide d’outils (Google Maps, Google Street) pour se faire une idée de l’environnement.

 

La description de votre bien en détail

white kitchen room set

Décrivez ensuite votre bien de la manière la plus concise possible : à quel étage est-il situé ? Avec ou sans ascenseur ? Combien l’appartement compte-t-il de chambres ? La cuisine est-elle séparée ? Combien y’a-t-il de salles d’eau ou de salles de bain ?

Mentionnez ensuite les annexes au bien, qui peuvent représenter un gros plus pour bon nombre d’acheteurs : présence d’un balcon ou d’une terrasse, garage ou cave, parking (indiquer s’il est inclus ou non dans le prix global du bien), cabane de jardin… Précisez aussi si le bien inclut des rangements, une cheminée ou un dressing.

Soyez enfin précis sur les aspects techniques de l’appartement ou de la maison : quelle est l’efficacité de l’isolation (double-vitrage, bardage, année de construction du bâtiment) ? Quelle est l’exposition du bien ? Son  système de chauffage ? La qualité de la connexion internet ? La présence d’un vis-à-vis ? Indiquez également les charges de copropriété (et les procédures en cours le cas échéant) et les charges locales.

Bien rédiger votre annonce immobilière ?

Place à nos conseils de rédaction : raccourcissez au maximum vos phrases, votre annonce n’en aura que plus d’impact. La meilleure des annonces est en effet concise, factuelle et claire. N’utilisez pas de vocabulaire complexe et puisez l’inspiration dans d’autres annonces si vous ne savez pas décrire une pièce de votre appartement (« dégagement », « dressing », « buanderie » permettent ainsi de cataloguer précisément certaines pièces).

Aérez au maximum votre texte en n’hésitant pas à employer plusieurs paragraphes. Restreignez toutefois la longueur de votre texte global à 10 lignes, afin de ne pas décourager vos lecteurs les plus pressés. N’utilisez pas de mots en majuscules et soyez très vigilant aux fautes d’orthographe.

Enfin, inspirez-vous d’autres annonces qui semblent bien fonctionner sur d’autres sites, en allant voir seloger.com ou leboncoin, ou tout simplement en demandant conseil à votre agence immobilière : les agents sont en effets les plus expérimentés des rédacteurs !

L’indispensable reportage photo

N’oubliez pas non plus le plus important : les photos ! Ce sujet fera l’objet d’un article prochainement, mais sachez d’ores et déjà qu’une annonce sans photographies ne sera presque jamais consultée : vos lecteurs voulant avant tout voir votre bien, une description ne suffit pas.