Bas-Montreuil : le bon moment pour acheter ?

23 mai 19

Mêlant les avantages de Vincennes et les prix attractifs de Montreuil, le quartier Robespierre attire de nombreux habitants de la capitale recherchant des maisons ou appartements spacieux. 

Infrastructures, transports et proximité de Paris

Le quartier ouest du Bas-Montreuil séduit par ses prix immobiliers encore abordables et sa situation géographique idéale : la station de métro Robespierre n’est ainsi qu’à 700 mètres de l’entrée de la capitale, Nation à 3 stations.

Mais ce n’est pas tout : en terme d’infrastructures, Montreuil profite du dynamisme des communes voisines, Paris en premier lieu mais aussi Vincennes, Saint-Mandé ou Bagnolet. Résultat ? Une offre culturelle (déjà riche) en plein essor, des infrastructures renouvelées et une qualité de vie meilleure qu’intra-muros.

Des prix stables

Pour autant, les prix de l’immobilier restent encore raisonnables : « même si un seuil symbolique – 6 000 euros le mètre carré, ndlr – a été récemment franchi en moyenne selon les observations de meilleursagents.com, on est à Montreuil encore loin des indices observés à Paris. Même si certains quartiers de la commune sont encore plus chers (rues Diderot, Gutenberg ou Michelet, ndlr), les primo-accédants restent très motivés par un achat résidentiel dans le Bas-Montreuil. On pourrait néanmoins voir les prix continuer d’augmenter un peu, avant une probable stagnation, voire une baisse à moyen terme. », commente William, de l’Immobilier sur Mesure.